–  Les vaccins provoquent des atteintes microvasculaires et des réactions immunitaires graves à court et à long terme

– L’hydroxyde d’aluminium et autres poisons violents dans les vaccins.   

– Les adjuvants les plus dangereux. (voir annexe composition vaccins)

– Comment se prémunir des effets secondaires des Vaccins.

Je reviens vers vous avec un deuxième dossier sur les vaccinations, leur danger pour la population française et mondiale, surtout pour nos enfants qui subissent de plein fouet les effets morbides et parfois mortels des vaccins. Si vous étiez placés, comme nous, en permanence face à cette réalité que la médecine officielle nie et réfute, bien qu’elle ait affaire à des dizaines de milliers de victimes, vous seriez indignés comme nous le sommes et inquiets! Aucune étude d’impact vraiment sérieuse n’a jamais été faite en France, patrie de Pasteur, (les vaccins sont jugés inoffensifs par essence !!!) et la remontée d’informations alarmantes en provenance de dizaines de milliers de victimes n’est jamais prise en compte malgré les milliers de plaintes en justice qui s’accumulent. Tout va bien dans le meilleur des mondes médicaux et pourtant il y a un gros bug : l’espérance de vie en bonne santé baisse de façon significative surtout sur les générations nées après guerre et les Français se détournent de la médecine officielle (60% des malades cancéreux font appel à une ou deux médecines alternatives en accompagnement de la thérapie classique ou sans elle et 45% des Français disent avoir utilisé au moins une fois dans leur vie une de ces médecines alternatives). Un phénomène de société très important comme en parle Georges Fenech, ardent défenseur des intérêts de l’industrie pharmaceutique comme le sénateur Milon, rapporteur de la commission du Sénat sur les sectes et la santé auquel je rappelle, en passant, que la prise illégale d’intérêts n’est pas uniquement définie par un intérêt financier avéré mais aussi par un intérêt personnel  de quelque nature que ce soit au détriment des autres citoyens.

Pourtant ils ont eu un gros doute, nos députés, puisque la recommandation n° 3 de l’assemblée nationale du 13mars 2012 suggère « un moratoire sur les adjuvants aluminiques et recommande la recherche de nouveaux adjuvants « non neuromigrants ». La député Anny Poursinoff (Europe écologie les verts) demande quant à elle la mise en place d’une « démarche systématique d’évaluation des bénéfices et des risques pour tous les vaccins » et la mise en place « d’un enregistrement systématique des accidents vaccinaux suspectés » ce qui veut donc dire que ce n’est pas le cas à l’heure actuelle sauf pour le vaccin anti-papilloma virus (Gardasil) qui a fait des milliers de victimes et de nombreuses jeunes filles mortes par cancer fulgurant de par le monde. La député suggère plutôt l’interdiction plutôt qu’un moratoire concernant l’alumine et le Borax. Le Député Gérard BAPT, membres du groupe d’étude, propose que pour chaque vaccin obligatoire, une version sans aluminium soit disponible. Ce qui était le cas, soit dit en passant, pour le seul vaccin obligatoire, le DTP, avant son rachat par Merrieux (on utilisait alors le phosphate de calcium).

Pour l’instant on ne voit rien venir de toutes ces « recommandations », si ce n’est un accroissement de la répression avec une commission sénatoriale qui cible toutes les médecines alternatives et les opinions antivaccinalistes en particulier. Avec la collaboration bizarre de certains médias comme Charlie Hebdo qui approuve la main mise préconisée par le CSA sur les médias par les sénateurs en matière de santé alternative (Charlie où vas- tu ?). Fait rare cependant car la majorité des médias sont plutôt favorables aux médecines alternatives et émettent un doute sur les adjuvants aluminiques. Pour en finir avec Charlie Hebdo, cela ne m’étonne guère car, vous ne le savez peut-être pas, mais c’est le grand reporter Laurent Léger qui est aujourd’hui chargé des enquêtes à Charlie hebdo. Il a travaillé 12 ans à Paris Match et c’est lui-même qui a fait l’objet d’une plainte de ma part et de mes amis pour diffamation grave à notre égard (assimilation à l’OTS) et d’une condamnation en première instance et en appel avec une forte amende. Je tiens l’ensemble de ce dossier judiciaire et d’autres renseignements sur Laurent Léger à la disposition de la rédaction de Charlie Hebdo.

   LES VACCINS PROVOQUERAIENT DES ATTAQUES MICROVASCULAIRES

Reproduction d’un article paru dans Amessi. Document transmis pour information à la commission sénatoriale « les sectes et la santé » lors de l’audition de CAP LC.

Dr Andrew Moulden.

Outre ses qualifications de médecin et de chercheur, le Dr Moulden a reçu pas moins de 27 prix et récompenses pour ses recherches cliniques et biomédicales, son enseignement et son excellence académique. Il est aussi le leader du parti canadien « Action ». Sa philosophie peut se résumer ainsi : « Il ne s’agit pas d’être meilleur que ses concitoyens, il s’agit d’aider ses concitoyens à devenir meilleurs ».

Au moyen de technologies classiques et ultra modernes de diagnostic et d’imagerie médicale, le Dr Moulden, médecin, expert en psychiatrie, neuropsychiatrie et neurologie comportementale, apporte les preuves en termes de physiologie et de clinique médicales que TOUTES les vaccinations provoquent directement ou de manière différée des troubles et des maladies aiguës ou chroniques, permanentes ou transitoires susceptibles de toucher tous les systèmes du corps. Le Dr Moulden a mis au point une nouvelle technologie en imagerie médicale pour mettre en évidence les troubles et dégâts neurologiques se produisant après les
vaccinations. Grâce à cette technologie il est possible de mettre en valeur et de démontrer sur clichés et vidéos prises 30 secondes avant et 30 secondes après une vaccination ce qui se produit dans différents tissus du corps. « Nous avons en quelque sorte, explique le Dr Moulden, mis au point une sorte de télescope Hubble avec nos examens neurologiques et microbiologiques. »

« Il s’agit probablement de la découverte la plus importante qui ait jamais été réalisée au cours de toute l’histoire de la médecine si l’on considère l’énorme épidémie silencieuse que nous avons créée avec ces vaccinations « Passepartout » qui constituent l’acte le plus odieux qui ait jamais été perpétré au cours de l’histoire, et que nous avons fait pour le profit. »

« Nous avons aujourd’hui la solution à un problème qui se pose à une échelle planétaire. Les dégâts occasionnés aux tissus sont en fait le résultat d’une circulation sanguine perturbée, de dépôts qui s’accumulent dans le système capillaire microscopique, autrement dit d’attaques microvasculaires. Ces attaques sont essentiellement provoquées par un manque d’oxygène dans les tissus. Aujourd’hui nous pouvons mesurer, scanner ce phénomène qui a toujours existé, mais qu’aujourd’hui tout un chacun peut facilement observer par lui-même. »

Le Dr Moulden explique que les vaccins provoquent une hyperréactivité du système immunitaire au cours de laquelle les leucocytes se précipitent pour attaquer les produits étrangers injectés dans le flux sanguin. Etant donné le fait que ces derniers sont trop gros pour pénétrer les très fins capillaires où se logent les produits étrangers, les leucocytes finissent par obstruer, bloquer et délabrer ces capillaires. La route est donc coupée pour les globules rouges plus petits qui doivent apporter l’oxygène aux différents organes voisins des capillaires encombrés par des substances étrangères. Ces particules qui atteignent le cerveau, perturbant ou empêchant la circulation du sang, peuvent provoquer l’autisme, la mort subite du nourrisson ou de nombreuses autres maladies de l’enfant ou de l’adulte. Exactement comme il en va de l’attaque cardiaque, il est aussi possible de faire une attaque cérébrale, des problèmes
de foie, des reins, chaque fois que les tissus sont carencés en oxygène. « Il s’agit là d’une découverte majeure. » Quant aux éléments étrangers présents dans le sang et les tissus, le système immunitaire continuera à les combattre et finira par entraîner des maladies chroniques (maladies auto-immunes type sclérose en plaques notamment). Différents organes peuvent être affectés en fonction des endroits où iront se loger les particules étrangères. On parlera de différents symptômes ou maladies, mais les causes fondamentales seront toujours les mêmes. Elles ont toujours été ignorées jusqu’à ces dernières découvertes.

La cause principale de tous ces problèmes est à rechercher dans les additifs des vaccins. Le but recherché par l’utilisation de ces additifs est d’engendrer une réponse plus rapide des leucocytes. Et cela marche à merveille. Les leucocytes se précipitent vers les régions où des matières étrangères ont été introduites. C’est en fait là que se trouve l’origine des problèmes. Les leucocytes bloquent et délabrent les capillaires en tentant de détruire ces matières étrangères. « Le fait que mes propos vont à l’encontre des positions de l’establishment et de la pratique qui veut que les enfants des écoles subissent les vaccinations ne change en rien la réalité. Notre devoir est d’apporter la lumière dans toute cette obscurité… Je sais que je suis confronté à Goliath. ». « Avec une politique de profit à tous crins, nous avons ruiné la santé d’une génération d’enfants, ainsi que les espoirs et les rêves » :

  • d’1 enfant sur 87 (autisme),
  • de 15% d’enfants atteintes de troubles de l’attention,
  • d’1 enfant sur 6 souffrant de troubles de l’apprentissage,
  • d’1 enfant sur 9 souffrant d’asthme,
  • d’1 enfant sur 50 souffrant de diabète insulinodépendant,
  • d’1à 2% d’enfants décédés (mort subite du nourrisson),
  • de 250.000 vétérans de la guerre du golfe atteints de maladies chroniques avec 40.000 décès (même parmi les soldats qui n’ont pas quitté le pays.)

Et aujourd’hui le monde se prépare à subir la loi martiale sur le plan médical, ainsi qu’un programme de vaccinations pour la grippe porcine/aviaire ou autre hybride de la grippe espagnole/aviaire…Nous nous sommes nous-mêmes mis dans le pétrin et nous nous sommes nous-mêmes coincés dans cette crise mondiale de maladies infectieuses. Certains vont mourir de maladies infectieuses, d’autres mourront des vaccinations ou souffriront de quantités d’autres troubles chroniques mal définis dus aussi aux vaccinations. L’addition d’adjuvants aux vaccins (aluminium, squalène, liposomes…) pour stimuler et prolonger la réponse immunitaire représente la chose la plus terrible que l’homme ait jamais perpétré contre lui-même et ses semblables tout au cours de l’histoire, et ce pour le profit.

« Tousles vaccins sont susceptibles de causer les mêmes dommages ischémiques (= obstruction d’ordre vasculaire) et l’autisme ! ». »

Les découvertes du Dr Moulden ont été confirmées par des centaines de médecins et experts médicaux indépendants du monde entier, mais l’ordre des médecins et les politiciens refusent de les reconnaître et de faire des recherches. « Je me réjouis, déclare le Dr Moulden, de partager mes découvertes avec le public, les autorités de santé publique, de pouvoir venir en aide aux parents, de soigner les enfants, de pouvoir prodiguer un enseignement aux professionnels de santé, d’apporter à la justice un nouvel éclairage basé sur des preuves médicales irréfutables… La terre n’est désormais plus plate ! » Aujourd’hui, conclut le Dr Moulden, les juges, les juristes, Monsieur et Madame tout le monde, plus personne ne peut plus nier les preuves apportées par ces expertises médico-légales…Le monde ne pourra bientôt plus se boucher les yeux et les oreilles face aux preuves médico-légales.
« Ceux qui ne voudront pas ouvrir les yeux pourront toujours affirmer qu’une seule personne peut recevoir 10.000 vaccins, mais je crains que ces gens ne se retrouvent en prison quand le peuple se réveillera et prendra conscience de ce qu’ils ont fait pour pervertir la science. »

L’Hydroxyde d’aluminium et les vaccins qui en contiennent :

Avaxim (hépatite A) ; Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche) ;

Cervarix (papillomavirus) ; Diftavax (diphtérie, tétanos) ; Encepur (encéphalite à tiques) ;

Engerix B (hépatite B) ; Havrix (hépatite A)

Infanrix tetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)

Infanrix quinta (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)

Infanrix hexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)

Ixiaro (encéphalite japonaise) ; MenBvac (méningite à méningocoque du groupe B)

Meninvact (méningite à méningocoque du groupe C)

Menjugate / Menjugatekit (méningite à méningocoque du groupe C)

NeisVac (méningite à méningocoque du groupe C)

Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, HiB)

Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite)

Tetravac-Acellulaire (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)

Ticovac (méningo-encéphalite à tiques) ; Twinrix (hépatite A, hépatite B)

Tyavax (hépatite A, typhoïde) ; Vaccin Genhevac B Pasteur (hépatite B)

Vaccin Tétanique Pasteur (tétanos)

Le phosphate d’aluminium et les vaccins qui en contiennent :

Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)

Infanrixhexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)

Meningitec (méningite à méningocoque du groupe C)

Pediacel (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)

Prevenar (pneumonie à pneumocoque)

Repevax (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)

Twinrix (hépatite A, hépatite B)

Aluminium (sulfate d’hydroxyphosphate amorphe) et les vaccins qui en contiennent :

Gardasil (papillomavirus) ; Hbvaxpro (hépatite B)

Les autres adjuvants dangereux :

On compte environ 60 adjuvants dans les vaccins. Tous sont susceptibles de provoquer des réactions d’allergies ou d’intolérances plus ou moins graves ; Ils peuvent être responsables de réactions auto-immunes et de réactions inflammatoires aux conséquences multiples à court ou à long terme (cancers entre autres). Ils peuvent être à l’origine de dommages ischémiques, d’atteintes microvasculaires de tous ordres en particulier cérébrales. Parmi ces adjuvants certains sont particulièrement dangereux tels :

Adjuvant MF59C.1 ; Anotoxine/proteine tétanique (comme adjuvant) ; Anotoxine diphtérique ; Borate de sodium ; Bromure de cétrimonium ; Formaldéhyde ; Gentamicine ; Glutamate/acide glutamique ; Kanamycine ; Lactose ; Milieu 199 Hanks ; Milieu Eagle modifié de Dulbecco ; Néomycine ; Phénylalanine ; Phénoxyéthanol ; Polygéline ; Polymyxine B ; Polysorbate 20 ; Polysorbate 80 ; Squalène ; Thiomersal ; Transférase terminale ; trométamol. Une fiche complète citant tous les vaccins contenant les adjuvants cités et d’autres que n’avons pas pu citer dans le cadre exigu de ce dossier sera publiée sur le site Omnium-des-libertés.com en parallèle de ce dossier. Pour ceux d’entre-vous qui n’ont pas accès à Internet, le fichier vous sera envoyé par la poste sur simple demande de votre part.

Quoi faire pour se prémunir des effets secondaires des vaccins ?

Vous allez me dire il suffit de refuser la vaccination et de signer la fameuse décharge que nos députés et sénateurs demandent aux parents qui refusent de vacciner leurs enfants (attention au fichage par les services de l’état) car, tenez-vous bien, les enfants non vaccinés seraient dangereux pour les autres enfants !!! Ils transmettraient leurs maladies aux autres !!! Un gros gag à l’instar de ces médecins que j’ai entendu sur les médias nationaux déclarer, pour vendre le Gardasil, il y a deux ou trois ans, que les capotes seraient « perméables » au Papilloma virus alors qu’elles font barrage à tous les autres virus !!!

Bref soyons pratiques car il y a malheureusement beaucoup de personnes qui se sont fait vacciner ou qui ont fait vacciner par ignorance, par peur ou conformisme leurs enfants et beaucoup d’adultes qui n’ont pas eu le  choix, ont fait l’objet d’un chantage professionnel (personnels hospitaliers, aides sociaux, militaires, gendarmes etc…) et vivent dans la peur des éventuelles conséquences.

Il y a donc trois 3 groupes de produits naturels qui permettent à ma connaissance de protéger contre ces risques à titre préventif et même curatif pour certains :

1°) Les flavonoïdes extraits des plantes et des légumes (extraits concentrés en gélules), antiradicalaires et antioxydants qui permettent d’éviter ou de contrôler les atteintes vasculaires et microvasculaires des vaccins : A) Les Proanthocyanidols extraits des pépins de raisins ou O.P.C (pour Oligomères proanthocyanidoliques) mélangés à bonne dose à l’Acérola ou une vitamine C naturelle qui décuple leur efficacité ; B) La Quercétine extraite de la Livèche mais présente dans de nombreux fruits et légumes ; C) Le Resvératrol , flavonoïde préventif des infarctus du myocarde, présent dans la peau des raisins bio et extraits, à l’heure, actuelle des racines du Polygonum cuspidatum.

            2°) Les Extraits hydroalcooliques ou teintures-mères de Potentilles quintefeuille ou ansérine, plantes de la famille des rosacées très riches en flavonoïdes de toutes sortes dont ceux cités au paragraphe précédent, immunomodulatrices de premier ordre, antirejet et antiabortives, anticancéreuses et équilibrantes de l’activité hormonale dans son ensemble. Elles ont particulièrement importantes pour prévenir ou traiter les conséquences auto-immunes et hormonales des vaccins.

            3°) L’homéopathie Korsakovienne à titre préventif ou curatif qui opère avec des préparations à très haute dilution des vaccins incriminés.

Il existe d’autres moyens cités par Michel Dogna ou d’autres publications de médecines alternatives mais sur lesquelles je n’ai aucune expérience personnelle ni aucune compétence et donc je m’abstiens. Si quelqu’un veut me communiquer d’autres informations précieuses dans ce domaine, je suis preneur. Je ne peux par ailleurs pas citer les laboratoires qui commercialisent ces produits dans le contexte associatif de la lettre Omnium, mais je peux communiquer des informations, à titre personnel, à ceux qui en ferons la demande (fiches et adresses) par courrier ou par Internet.

Pour finir voici quelques informations envoyées en dernière minute par Jean-Pierre (qui se reconnaîtra) et qui illustrent bien notre propos.

1.      Le 27 août 1928 la Ligue des Nations [qui a précédé les Nations Unies] a publié un rapport sur l’encéphalite (inflammation du cerveau) qui stipulait : « L’encéphalite post-vaccinale qui nous occupe est devenue un problème en soi… C’est un nouveau risque précédemment inconnu et insoupçonné qui est lié à la vaccination… » 

2.      Le Secrétaire à la Guerre américain, Henry L. Stimpson a publié un rapport en 1942 qui précisait: « la dernière expérience que nous avons eue, à l’armée, du vaccin contre la fièvre jaune nous a valu 28.505 cas d’hépatite et 62 décès. » 

3.      En 1957 The New York Times a signalé que près de 50% des cas de polio chez des enfants âgés de 5 à 14 ans se produisaient chez des enfants qui avaient été vaccinés contre la polio. 

4.      En 1972, au cours d’une audition devant le Sous Comité du Sénat américain, l’inventeur du vaccin anti polio, Jonas Salk, devait témoigner que presque toutes les poussées de polio depuis 1961 avaient été provoquées par le vaccin polio oral. 

5.      The Lancet a signalé en 1976 que les vaccins ne protégeaient pas efficacement contre la coqueluche et que près d’un tiers des personnes qui avaient fait une coqueluche avait bel et bien été complètement vaccinées. En 1977 The Lancet a rapporté qu’aucune protection contre la coqueluche n’avait été démontrée chez les nourrissons. 

6.      La revue Science a signalé en 1977 que 26% des enfants qui recevaient la vaccination contre la rubéole développaient de l’arthrite. 

7.      En 1994 The Lancet a signalé que l’asthme était cinq fois plus fréquent chez les enfants vaccinés que chez les enfants non vaccinés. 

8.      La Manuel de 1996 du laboratoire Merck a publié : « Des maladies auto-immunes peuvent être provoquées par les encéphalites qui peuvent faire suite à la vaccination contre la rage. Des réactions auto-immunes croisées pourraient probablement être provoquées par du tissu cérébral animal qui se trouve dans le vaccin. » 

9.      En 1999 The Lancet publie un article qui fait état de 15.229 cas de diphtérie en Russie, alors que la plupart des enfants étaient complètement vaccinés. 

10.  Selon le NIH (Institut National de Santé), une étude japonaise de 2002, « Développement de la politique Vaccinale au Japon », explique que le nombre des enfants qui sont devenus autistes varie en proportion directe du nombre d’enfants qui ont été vaccinés chaque année. 

11.  En 2006 le Nigeria a enregistré une augmentation des cas de polio en dépit d’un taux de vaccinations quasi universel dans ce pays. 

 

Il y a comme cela des milliers d’articles scientifiques qui font planer un grand doute sur l’efficacité des vaccins (sauf peut-être le vaccin antivariolique) et la réalité de leurs effets secondaires redoutables. Rappelons que la médecine ne doit nuire en aucune façon selon les termes du serment d’Hippocrate. SALUT A TOUS ET A BIENTÔT.

 

  Jacques DUBEUIL.

ANNEXE COMPOSITION VACCINS

ANNEXE COMPOSITION VACCINS PDF

LETTRE D’INFORMATION EN PDF

COTISATION 2013

{lang: 'fr'}
Share on Facebook