France, terre d’accueil  et de liberté

Lettre d’information Omnium des Libertés 21 août 2010

– France, terre d’accueil  et de liberté !!! Comme pour la répression des minorités spirituelles, l’Europe s’inquiète de la répression et de l’expulsion des Roms, mais sans plus.
– Fenech : le serviteur zélé  de Monsanto et de Limagrain.
– La  recrudescence  des catastrophes écologiques et climatiques graves en 2010 en France et dans le monde.
– La   fin  des  abeilles  et   peut-être  la   faim   pour  l’humanité occidentale avec la complicité des pouvoirs publics.

Chers amis (ies),

Décidément cette année 2010 aura été (et elle n’est encore finie !) une année bien difficile pour les libertés en France et une année fertile en catastrophes exceptionnelles sur le plan climatique et écologiques en France mais encore plus ailleurs de par le monde.

L’affaire de la chasse aux Roms qui, après la chasse aux minorités spirituelles, vaut à la France, une fois de plus, la réprobation internationale et européenne, nous incite à persévérer dans nos actions internationales en particulier auprès de l’OSCE à Varsovie cette année pour obtenir une condamnation sans ambiguïté du gouvernement français pour atteinte aux libertés. Cela fait des années que nous répétons que le modèle de la répression antisectes sert de base à la mise en place d’une politique  répressive plus globale ; elle sert de test pour évaluer la passivité de nos concitoyens face à l’aliénation progressive de leurs libertés et de tous leurs acquis sociaux au profit des grands pouvoirs financiers et industriels.

Un Brice Hortefeu, qu’on dirait tout droit descendu des phalanges de Pétain et qui a du mal à maîtriser son racisme latent, un Eric Besson outré qu’on l’assimile à Vichy pour quelques dizaines de « modestes » camps de rétention de sans papiers et l’expulsion de quelques centaines de Roms prévue (pour ne pas dire programmée) du territoire français.

Un large ratissage bien visible à l’extrême droite  pour un président qui n’est plus très sûr de son électorat même à droite (les catholiques ne suivent plus). La réforme autoritaire  et stupide des retraites ainsi que des systèmes de santé pour contenter les actionnaires  des multinationales qui font la pluie et le beau temps en France. Un pays où la richesse produite par les travailleurs n’a jamais été aussi grande et la répartition de cette richesse aussi mauvaise. Pour exemple le patron de LVMH, Bernard Arnaud, a vu sa fortune personnelle grandir de 15 milliards d’euros à 23 milliards en un an de 2009 à 2010!!!

Un gouvernement intégralement à la solde des grands pouvoirs d’argent, des grands pouvoirs industriels mondiaux, en particulier de la chimie et de la pharmacie. Un gouvernement qui a laissé tomber le masque de sa fausse politique écologique et qui n’arrête pas de freiner l’évolution incontournable et urgente de l’agriculture française vers le biologique et le vivant avec la complicité de la FNSEA et des lobbies agricoles. Des millions de français sont malades, certains très gravement, les enfants comme les adultes, de cette politique d’empoisonnement par des produits chimiques, par les pesticides, fongicides et autres poisons, par des vaccins de conception aberrante et des aliments dégénérés.

Un gouvernement qui veut privatiser la santé comme tous les autres acquis sociaux de la France, en faire une affaire rentable pour les milieux d’affaire internationaux et nationaux, pour l’industrie chimique et pharmaceutique avec la complicité des institutions médicales. Il est vraiment temps que les vrais médecins réagissent et se battent pour le libre choix d’une autre médecine, d’une autre façon d’aborder la santé, pour une véritable politique de santé  solidaire et humaine surtout avec les personnes âgées.

La grosse affaire de la Miviludes en ce moment et de son président Georges Fenech, ce n’est plus tant la lutte contre les minorités spirituelles que la défense des intérêts de l’industrie pharmaceutique: En luttant par exemple contre les médecines alternatives (toutes sectaires bien sûr !) et les nouveaux modes de santé dont la progression dans l’opinion pourrait compromettre à l’avenir les bénéfices de l’industrie pharmaceutique (en particulier ceux issus des vaccinations de masse). Rappelons que pour Fenech « tout ce qui est naturel peut être suspect de dérive sectaire ». C’est vous dire à quel point il tient en estime l’agriculture biologique et les circuits qui se développent un peu partout en France dans le sens d’une autre vision de l’alimentation, de l’hygiène, de la santé et de la société. Le plus grand danger pour les grands groupes alimentaires comme Limagrain et Monsanto, ce sont les mouvements qui prônent une nourriture saine, le mieux être à tous les niveaux, les produits naturels sans OGM, les médecines douces et alternatives, le partage équilibré des richesses, le retour à une économie relocalisée et autofinancée.

Pour preuve de ce que nous avançons sachez que monsieur Pierre Pagesse, président de Limagrain a fondé en 2005 une association du nom de Momagri (mouvement pour une organisation mondiale de l’agriculture !) dont l’objectif principal est de promouvoir, entre autres, l’agriculture à base d’OGM. L’un des membres fondateurs de Momagri n’est autre que Georges Fenech. Autres membres : Madame Fenech, François Leblond père de Renault Leblond, les laboratoires Pierre Fabre et le général Pichot-Duclot de l’école de guerre économique!!! Renault Leblond est directeur adjoint de la fondation Lagardère depuis 2005 ; il a été journaliste à l’Express de 88 à 96 avant de rejoindre le cabinet d’Aubert (secrétaire d’état à la recherche) et d’être chargé des relations institutionnelles, de la culture scientifique et technique. Il intègre le groupe Limagrain en 97 comme chargé de mission en biotechnologies. En mars 96 il collabore à l’écriture du livre de Jean Vuarnet sur le temple solaire !!! Où l’on apprend que c’est lui qui a révélé l’appartenance d’Edith et Patrick Vuarnet au temple solaire !!! En 2009 il publie « Le pouvoir des sectes ». Un monsieur qui, comme Fenech, trempe dans beaucoup de choses curieuses et suit un parcours bien singulier pour un simple journaliste d’investigation. Un parcours qui ressemble beaucoup au parcours singulier d’autres journalistes d’investigation auquel nous avons eu à faire en particulier Laurent Léger, journaliste de Paris-Match qui fait partie du groupe Lagardère lui aussi ! Lagardère qui, je vous le rappelle, est par ailleurs un des plus grands fournisseurs d’armement mondiaux.

Si ces gens-là en veulent tellement aux minorités spirituelles c’est que c’est souvent au sein mêmes de ces minorités qu’ont germé les idées nouvelles vers lesquelles les sociétés occidentales se tournent de plus en plus. C’est le cas de l’agriculture biodynamique précurseur du mouvement bio en agriculture qui émane du mouvement anthroposophique de Rudolf Steiner qui est aussi à l’origine de nombreuses techniques de médecine alternative de plus en plus utilisées en Europe. C’est également en elles qu’ont germé les idées d’une autre façon d’être, respectueuse de la vie et de l’environnement, de la nature, de la terre, ancrée dans le respect d’autrui et le droit à la différence, le sens de la communauté humaine et le partage des richesses. Certes il s’agit bien de l’utopie d’un autre monde doux, non-violent, intelligent, durable, fraternel et spirituel opposé à ce monde de violence, de concurrence et de domination du plus fort, monde insensé, stupide, destructeur et sans aucun avenir. Cette utopie d’un « autre monde » est la seule qui ait vraiment du sens, in fine, et c’est elle qui construit jour après jour, patiemment, un ordre du monde qui n’a rien à voir avec l’actuel ordre mondial.

De la jungle de tous ces mouvements alternatifs de pensée, de santé et de société, de ce qui, il faut bien le dire, peut apparaître comme un peu tout et n’importe quoi, émerge progressivement un mouvement cohérent, généreux, une culture de l’amour de la vie et de l’être, une nouvelle façon de voir la santé (dont nous reparlerons dans le prochain dossier Omnium), une nouvelle culture sociale qui, pour moi qui suit croyant, a le visage de Dieu mais qui peut simplement avoir le visage de l’Amour pour tous ceux qui ont du cœur et de l’âme, croyants ou non.

Il est urgent à bien des égards de mettre fin à la folie dévastatrice que défendent monsieur Fenech et ses comparses de Limagrain, de Monsanto et de Bayer pour d’illusoires et obscures bénéfices dont seule l’exiguïté de leur conscience peut avoir l’idée.

Il est urgent de mettre fin à cette civilisation qui abuse des réserves d’hydrocarbures et de minerais de notre Terre. La Terre se défend et va continuer à se défendre mais les conséquences sur le milieu terrestre sont redoutables : en 2010 la plus grande marée noire jamais vue en Floride, un anticyclone bloqué sur la Russie pendant des mois et la plus forte sécheresse depuis 1000 ans ; une dépression bloquée sur le Pakistan et des inondations sans précedent qui affectent aussi la Chine et le Proche-Orient. Des accidents climatiques sans précédent (en tout cas liées aux causes actuelles), des centaines de victimes en France (Vendée, Draguignan) par les éléments en furie.

Au grand désespoir des apiculteurs l’AFSSAPS (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) vient d’autoriser le  CRUISER, le plus dangereux des pesticides (alors qu’elle a interdit le Gaucho et le Régent), alors même que l’alerte rouge est donnée partout dans le monde de l’extinction possible en 10 ou 15 ans des insectes pollinisateurs et principalement des abeilles. Elles meurent d’une combinaison de facteurs d’empoisonnement qui provoquent chez elles des accidents neurologiques graves et leur mort subite. On a découvert jusqu’à 170 produits chimiques divers dans les ruches malades. La France est le premier utilisateur européen de pesticides, sinistre record de 70000 à 120000 tonnes par an juste derrière les USA et le Japon, recordmen mondiaux.

Depuis 4 ans eu Europe et aux USA, les apiculteurs ont perdu jusqu’à 80% de leur cheptels. En France entre 1995 et 2005 les pertes de ruches ont été jusqu’à 400000 par an sur 1350 000 et 1500 apiculteurs ont dû cesser leur activité. Qui dit fin des pollinisateurs dit fin de l’agriculture tout court, de toute vie végétale (qui ne se reproduit plus) et, par voie de conséquence, de toute vie animale et humaine. La complicité des pouvoirs publics avec les producteurs de poisons violents pour les abeilles comme Bayer est sans ambiguïté et la collusion de l’AFSSAPS, de la Direction de la protection des populations ou de la répression des fraudes  est sans borne. Les professionnels de santé alternatifs, les commerces de plantes et de compléments, de produits naturels sont harcelés par ces flics au service de tout sauf de la population qui s’occupent de tout sauf de la protection réelle des populations et de l’environnement. La publicité sur les bienfaits des produits naturels ou les méthodes tels le purin d’ortie est interdite en France et passible de lourdes peines. On croit rêver devant les soi-disant études d’impact sur les médicaments, sur les produits chimiques, sur les vaccins faites par les labos et les industriels eux-mêmes quand ces études ne sont pas carrément des faux comme nous l’avons vu pour le tamiflu. Pour illustrer mon propos lisez le texte qui suit, réponse du ministre de l’agriculture à la question d’un député à l’assemblée nationale :

Texte de la question

M. André Schneider attire l’attention de M. le ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche sur les inquiétudes des apiculteurs de son département concernant le renouvellement en 2011 de l’autorisation de mise sur le marché pour l’année 2010 de l’insecticide Cruiser. La préoccupation la plus vive porte tout naturellement sur la disparition des abeilles. Or celles-ci jouent un rôle capital dans la chaîne alimentaire puisqu’elles pollinisent 80 % des plantes à fleurs et une bonne pollinisation améliore les rendements des cultures, la taille et la conformation des fruits. La France, pays agricole par excellence, est malgré tout obligée, aujourd’hui, d’importer 20 000 tonnes de miel en raison du déclin de l’abeille. Si celle-ci est considérée comme une sentinelle de l’environnement, sa préservation pour les générations futures pourrait-elle être assurée en suspendant l’utilisation du Cruiser à l’instar de ce qui se fait en Allemagne et en Italie.

Texte de la réponse

La préparation Cruiser à base de thiametoxam, utilisée pour le traitement des semences de maïs pour lutter contre le taupin, a été autorisée en 2008 et 2009 en fixant des conditions d’emploi strictes. Cette autorisation a été assortie d’un plan de suivi des effets non intentionnels sur l’environnement, et en particulier, les abeilles. Un nouveau dossier de demande d’autorisation de mise sur le marché a été déposé pour une nouvelle évaluation auprès de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA). Au vu de l’ensemble du dossier contenant des études complémentaires sur les effets possibles sur les abeilles, y compris à long terme et sur le développement des larves, et sur les risques de pollution des eaux souterraines, et au vu des données complémentaires des plans de suivi 2008 et 2009, l’AFSSA a rendu le 1er décembre 2009 un avis favorable. Cet avis est le fruit d’un processus long et réitéré d’évaluation des risques pour la santé publique et l’environnement de la préparation insecticide à base de thiametoxam, Cruiser et Cruiser 350 conduit entre 2007 et 2009 et qui s’est traduit par neuf avis de l’AFSSA sur l’évaluation des risques potentiels de la préparation, sur les résultats des plans de suivi ou encore des questions spécifiques relatives à la gestion des risques. À chacune des étapes, des éléments complémentaires ont été fournis par l’entreprise (Bayer). Ainsi, la demande déposée en 2009 comporte vingt et un rapports d’études complémentaires transmis à l’AFSSA se rapportant spécifiquement à la question des abeilles. Ce dossier apporte entre autres des réponses sur les risques d’exposition des abeilles à la guttation des plantes de maïs et les conséquences potentielles pour la santé des abeilles. Dans le cadre du plan de surveillance conduit en 2009, plus de 590 analyses dans différentes catégories d’échantillons, comme des semences, des pollens ou des abeilles, ont été réalisées ou sont en cours de réalisation. La décision délivrée par le ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche repose donc sur des éléments issus, d’une part, d’une évaluation rigoureuse des risques et, d’autre part, d’un exercice rigoureux de suivi et gestion des risques.

Ca se passe de tout commentaire ! Quand nous parlons de fous concernant ces politiques qui défendent par faiblesse et par intérêt les crimes de monstres comme Monsanto ou Bayer, c’est un faible mot. Il faut vous souvenir que Monsanto fait partie des industries américaines qui ont produit l’agent orange, déversé en quantités incroyable au Sud-Vietnam, qui ont fait des centaines de milliers de morts et qui font encore des milliers de naissances anormales chaque année depuis plus de 40 ans. Ce sont les mêmes qui pendant des dizaines d’années ont soutenu, scientifiques bidons à l’appui que la Dioxine n’était pas cancérigène. Ce sont eux qui veulent vous persuader que les OGM seront sans conséquence sur l’environnement, que le Cruiser est inoffensif pour les abeilles.

Il y a de nombreux moyens d’en finir avec ces forces de malheur et de maladies : des moyens spirituels, personnels ou collectifs, le changement radical de nos habitudes de consommation et de notre mode de vie, le bulletin de vote mais surtout et pardessus tout l’action citoyenne locale et nationale, le regroupement au sein d’associations de fait très actives, le financement privé non bancaire des initiatives agricoles, commerciales et artisanales qui permettront de mettre à la disposition de tous une alternative à ce massacre écologique. Je souhaite que la rentrée soit très chaude non seulement pour la défense de retraites décentes et de nos acquis sociaux mais aussi du droit de vivre pour tous et dans tous les sens du terme.

Salut à tous                                                    Jacques Dubreuil.

Lettre d’information août 2010 PDF

{lang: 'fr'}
Share on Facebook