la miviludes georges fenech et momagri

La grosse affaire de la Miviludes en ce moment et de son président Georges Fenech, ce n’est plus tant la lutte contre les minorités spirituelles que la défense des intérêts de l’industrie pharmaceutique: En luttant par exemple contre les médecines alternatives (toutes sectaires bien sûr !) et les nouveaux modes de santé dont la progression dans l’opinion pourrait compromettre à l’avenir les bénéfices de l’industrie pharmaceutique (en particulier ceux issus des vaccinations de masse). Rappelons que pour Fenech « tout ce qui est naturel peut être suspect de dérive sectaire ». C’est vous dire à quel point il tient en estime l’agriculture biologique et les circuits qui se développent un peu partout en France dans le sens d’une autre vision de l’alimentation, de l’hygiène, de la santé et de la société. Le plus grand danger pour les grands groupes alimentaires comme Limagrain et Monsanto, ce sont les mouvements qui prônent une nourriture saine, le mieux être à tous les niveaux, les produits naturels sans OGM, les médecines douces et alternatives, le partage équilibré des richesses, le retour à une économie relocalisée et autofinancée.

Pour preuve de ce que nous avançons sachez que monsieur Pierre Pagesse, président de Limagrain a fondé en 2005 une association du nom de Momagri (mouvement pour une organisation mondiale de l’agriculture !) dont l’objectif principal est de promouvoir, entre autres, l’agriculture à base d’OGM. L’un des membres fondateurs de Momagri n’est autre que Georges Fenech. Autres membres : Madame Fenech, François Leblond père de Renault Leblond, les laboratoires Pierre Fabre et le général Pichot-Duclot de l’école de guerre économique!!! Renault Leblond est directeur adjoint de la fondation Lagardère depuis 2005 ; il a été journaliste à l’Express de 88 à 96 avant de rejoindre le cabinet d’Aubert (secrétaire d’état à la recherche) et d’être chargé des relations institutionnelles, de la culture scientifique et technique. Il intègre le groupe Limagrain en 97 comme chargé de mission en biotechnologies. En mars 96 il collabore à l’écriture du livre de Jean Vuarnet sur le temple solaire !!! Où l’on apprend que c’est lui qui a révélé l’appartenance d’Edith et Patrick Vuarnet au temple solaire !!! En 2009 il publie « Le pouvoir des sectes ». Un monsieur qui, comme Fenech, trempe dans beaucoup de choses curieuses et suit un parcours bien singulier pour un simple journaliste d’investigation. Un parcours qui ressemble beaucoup au parcours singulier d’autres journalistes d’investigation auquel nous avons eu à faire en particulier Laurent Léger, journaliste de Paris-Match qui fait partie du groupe Lagardère lui aussi ! Lagardère qui, je vous le rappelle, est par ailleurs un des plus grands fournisseurs d’armement mondiaux.

Si ces gens-là en veulent tellement aux minorités spirituelles c’est que c’est souvent au sein mêmes de ces minorités qu’ont germé les idées nouvelles vers lesquelles les sociétés occidentales se tournent de plus en plus. C’est le cas de l’agriculture biodynamique précurseur du mouvement bio en agriculture qui émane du mouvement anthroposophique de Rudolf Steiner qui est aussi à l’origine de nombreuses techniques de médecine alternative de plus en plus utilisées en Europe. C’est également en elles qu’ont germé les idées d’une autre façon d’être, respectueuse de la vie et de l’environnement, de la nature, de la terre, ancrée dans le respect d’autrui et le droit à la différence, le sens de la communauté humaine et le partage des richesses. Certes il s’agit bien de l’utopie d’un autre monde doux, non-violent, intelligent, durable, fraternel et spirituel opposé à ce monde de violence, de concurrence et de domination du plus fort, monde insensé, stupide, destructeur et sans aucun avenir. Cette utopie d’un « autre monde » est la seule qui ait vraiment du sens, in fine, et c’est elle qui construit jour après jour, patiemment, un ordre du monde qui n’a rien à voir avec l’actuel ordre mondial.

De la jungle de tous ces mouvements alternatifs de pensée, de santé et de société, de ce qui, il faut bien le dire, peut apparaître comme un peu tout et n’importe quoi, émerge progressivement un mouvement cohérent, généreux, une culture de l’amour de la vie et de l’être, une nouvelle façon de voir la santé (dont nous reparlerons dans le prochain dossier Omnium), une nouvelle culture sociale qui, pour moi qui suit croyant, a le visage de Dieu mais qui peut simplement avoir le visage de l’Amour pour tous ceux qui ont du cœur et de l’âme, croyants ou non.

Il est urgent à bien des égards de mettre fin à la folie dévastatrice que défendent monsieur Fenech et ses comparses de Limagrain, de Monsanto et de Bayer pour d’illusoires et obscures bénéfices dont seule l’exiguïté de leur conscience peut avoir l’idée.

Il est urgent de mettre fin à cette civilisation qui abuse des réserves d’hydrocarbures et de minerais de notre Terre. La Terre se défend et va continuer à se défendre mais les conséquences sur le milieu terrestre sont redoutables : en 2010 la plus grande marée noire jamais vue en Floride, un anticyclone bloqué sur la Russie pendant des mois et la plus forte sécheresse depuis 1000 ans ; une dépression bloquée sur le Pakistan et des inondations sans précedent qui affectent aussi la Chine et le Proche-Orient. Des accidents climatiques sans précédent (en tout cas liées aux causes actuelles), des centaines de victimes en France (Vendée, Draguignan) par les éléments en furie.

{lang: 'fr'}
Share on Facebook