La  Miviludes veut en finir avec l’Ecole à la maison

– La  Miviludes  veut  en  finir  avec  l’Ecole  à la maison. Atteinte grave à la liberté d’éducation et aux libertés en général.
– Sylvie Simon nous a  quittés. Hommage à une grande dame.
–  Les  vaccins   anticoquelucheux   propageraient   la   dangereuse maladie au lieu de la combattre.
–  Retour  sur  la Franc-maçonnerie et les sectes et  la violation  du principe  de la laïcité qu’elle dit défendre.
–  La visite de François Hollande au Pape François.
–  Monsanto « Prix Nobel » de l’agriculture !!!
–  Re-appel à cotisations.

La Miviludes, donc l’Etat, veut en finir avec l’école à la maison.

Tout a commencé le 28 juin 2006 par la création, de la énième « commission d’enquête parlementaire relative à l’influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs ». Le président de cette commission n’est autre que l’ancien magistrat et ancien président de l’APM (Association Professionnelle de Magistrats), Georges Fenech, qui a fait des sectes sont vecteur d’ascension politique et son fond de commerce. Il est également l’ancien président de la Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) – de 2008 à 2012 – et est actuellement le président du groupe d’étude sur les sectes à l’Assemblée Nationale.

    A la suite de la remise du rapport de cette commission, le 19 Décembre 2006, 50 propositions ont été formulées toutes aussi restrictives les une que les autres avec une attention particulière sur l’enseignement à la maison dont le seul but était de décourager les parents à instruire leurs enfants à la maison. Mais Georges Fenech ne s’arrête pas là, le jour de la remise du rapport il déclare: « …les parents ne sont pas propriétaires de leurs enfants, ils doivent respecter la loi…» (Journal de FR 3 du 20 décembre 2006 à 22H30). Une déclaration digne des grandes heures du communisme soviétique et surtout du Stalinisme.

    Georges Fenech ne s’arrête toujours pas là, dans sa folie sécuritaire le vrai but recherché est d’interdire l’école à la maison. Le 30 Octobre 2012 au cours de son audition au Sénat pour une autre commission d’enquête sur les sectes et la santé il déclara: « J’entends bien que nous devons respecter la liberté d’éducation des parents. Encore faut-il rappeler que les parents ne sont pas propriétaires de leurs enfants, qui ont des droits propres ! Les pouvoirs publics doivent s’immiscer dans cette relation intrafamiliale. » http://www.senat.fr/rap/r12-480-2/r12-480-21.html.

     Cette déclaration est porteuse d’une atteinte grave aux libertés qui mérite d’être dénoncée avec force : d’un coté Georges Fenech défile aux côté des caciques de l’UMP pour défendre les valeurs de la familles et, de l’autre, il martèle que les enfants n’appartiennent pas à leur parents et que les pouvoirs publics doivent s’immiscer dans la relation intrafamiliale !  Il viendra un temps béni où l’on aura plus le droit de transmettre des valeurs et des idées à ses enfants sauf celles définis par la Miviludes et l’UMP !

     En Décembre 2013, Hugues Portelli, membre du conseil d’orientation de la Miviludes, et 7 autres sénateurs UMP déposent une proposition de loi pour restreindre drastiquement l’école à la maison. La boucle est bouclée, même si G Fenech n’est plus officiellement le président de la Miviludes, il veut en finir avec l’école à la maison et demande à son ami de l’UMP et membre de la Miviludes, Hugues Portelli, de déposer cette proposition de loi liberticide !

Sylvie Simon nous a quittés, hommage à une grande dame.

      Sylvie Simon nous a quittés le vendredi 8 novembre 2013 à l’âge de 86 ans. Je me suis souvent inspiré de ses articles si bien documentés et si pertinents. J’en ai publié des extraits à plusieurs reprises et encore tout récemment. Journaliste, conférencière et écrivain elle a dénoncé avec force et constance les malversations de l’industrie pharmaceutique ou agroalimentaire et leur désinformation scandaleuse sur des sujets aussi graves que les vaccins ou les OGM.

Elle a dénoncé la complicité de scientifiques et de médecins à la solde des labos et des pouvoirs d’argent, le mépris total du principe de précaution en matière de vaccins et d’OGM notamment, la lâcheté et la complicité des pouvoirs publics.

       Elle a essayé, comme nous essayons de le faire, d’éveiller la conscience des citoyens à défaut de celle des responsables pour qu’ils puissent gérer leur santé librement et dire non en connaissance de cause à cet énorme scandale de santé que nous vivons. Il est évident que ses prises de position n’ont pas plu à tout le monde et qu’il ne fait pas bon aller publiquement contre les intérêts de Bigpharma  et de Bigagro  dont les intérêts sont ouvertement défendus par les politiques de tous bords, la Miviludes et les antisectes (ils financent aussi l’UNADFI). Merci de tant de courage et de ténacité Sylvie. Ils ont fini par porter leurs fruits et à faire planer un doute sérieux sur tout ça. Ils ont surtout fait des petits qui continueront la lutte après toi. Tu resteras dans nos cœurs bien au chaud. Salut Sylvie !

Les vaccins anticoquelucheux sur la sellette.

      En travaillant sur des babouins, des chercheurs ont montré que les individus ayant reçu le vaccin de la coqueluche sont porteurs de la maladie et contaminent leurs congénères. Le fait que des individus vaccinés contre la coqueluche transmettent la maladie aux autres n’est pas nouveau. Dans un article du 5 janvier 1994, le Quotidien du médecin signalait déjà que des élèves avaient été contaminés par des camarades vaccinés.

      Cette dangerosité des vaccins anticoquelucheux est corroborée par les chiffres. L’incidence de la maladie est en hausse constante dans les pays développés. Aux USA les chiffres sont alarmants : 4750 cas recensés en 1990 grimpent à 11651 en 2003, puis 27550 en 2010, pour atteindre 48277 cas en 2012. Le Canada n’est pas épargné, la proportion de cas de coqueluche chez les adolescents et les adultes est en forte hausse depuis 1995 passant de 9 % de la population à 31 % en 2004. La maladie est en augmentation constante également en Europe. A l’origine maladie essentiellement infantile, la coqueluche touche un nombre croissant d’adolescents et d’adultes.

      Cette augmentation de l’épidémie a été attribuée d’abord à une mauvaise couverture vaccinale. On a donc vacciné plus systématiquement et plus précocement les bébés et même les femmes enceintes. Résultat : une enquête de 2010 en Californie a montré qu’une moyenne de 63 % des enfants atteints par la coqueluche étaient à jour de leurs vaccins. En Ohio et au Texas, 75 % des malades étaient bien vaccinés. Au Canada, l’épidémie de coqueluche qui a touché Toronto d’Octobre 2005 à mars 2006 a affecté des enfants à 90 % vaccinés !

      Au vu de ces deux constatations : 1° : Le vaccin ne protége pas les vaccinés ; 2° : Les vaccinés propagent la coqueluche autour d’eux; Il serait peut-être temps de mettre fin à ce qui ressemble beaucoup à un gros bug de plus ne matière de santé. En attendant prenez  bien soin de vous et de vos enfants et méfiez-vous des vaccins anticoquelucheux jusqu’à nouvel ordre.

      Je tiens à la disposition de ceux qui le souhaite les références de mes affirmations ainsi que des informations sur les moyens naturels (homéopathie et phytothérapie) de prévenir ou de soigner la coqueluche chez les enfants ou les adultes car il ne faut pas prendre cette maladie due à des bactéries du genre Bordetella  à la légère.

Retour sur la Franc-maçonnerie  et les sectes.

        Certains d’entre-vous m’ont fait part de leur désapprobation concernant mes attaques contre la Franc-maçonnerie, ses prises de position antisectes systématiques et son influence idéologique certaine sur les milieux politiques de gauche comme de droite dans ce domaine. Si vous en doutez encore regardez le contenu de l’encadré qui suit avec notre bon Georges comme conférencier. L’appartenance que j’ai signalée de bon nombre de nos hommes politiques à cette grande secte fraternelle est un bon exemple de contournement de la démocratie au profit d’une oligarchie qui a su assurer la continuité de ses idées quelque soit le parti au pouvoir. Les francs-maçons se considèrent comme les chantres de la  laïcité, un des grands fondements républicains et dont je suis également un ardent défenseur.

L’ennui est que la laïcité implique l’impartialité ou la neutralité totale de l’État à l’égard des confessions religieuses et des minorités de conviction quelques soient, dans la mesure où elles respectent la loi. En vertu du principe de séparation de l’Eglise et de l’Etat, la laïcité s’oppose totalement à la reconnaissance d’une religion d’état ou d’un quelconque privilège de l’une des religions ou des convictions sur les autres. La laïcité ne peut elle-même s’ériger en religion d’Etat au détriment des autres convictions fussent-elles minoritaires. La République française garantit le respect de toutes les convictions et un traitement identique pour tous (voir les propos du Président Hollande au Vatican récemment dans la suite).

        Les Francs-maçons qui sont à l’origine historique de cette idée de la « laïcité » devraient s’en souvenir et éviter de se faire les porte-parole de la discrimination envers les minorités de conviction quelqu’elles soient. Ils devraient se souvenir qu’ils ont fait l’objet eux aussi comme les juifs, les homosexuels, les Tziganes et les sectes (témoins de Jéhovah surtout) d’une condamnation à la déportation par les Nazis à cause de leurs idées. Ils devraient se souvenir que la source historique de l’antisémitisme, de l’homophobie et de la sectophobie prend ses racines dans la chasse aux sorcières et la folie religieuse au moyen âge. Georges Fenech, Catherine Picard et bien d’autres sont des individus toxiques prêts à toutes les fourberies et à tous les mensonges pour réveiller la folie persécutrice, la vindicte populaire et le sacrifice des boucs émissaires qu’ils auront désignés comme au bon vieux temps.

       En France si l’on parle des Francs-maçons en mal on est immédiatement accusé d’adhérer à la théorie du complot, ce qui n’est pas mon cas, mais nul ne m’empêchera de dire ce que je pense des Francs-maçons ou des juifs ou des autres, fussent-ils mes propres frères ou sœurs, quand ils se comportent dangereusement à l’encontre d’autres citoyens et qui plus est en bande organisée.

Le Président François Hollande et le pape François.

      Tout récemment notre Président a rendu visite au Pape François car, comme chacun sait, la France reste, malgré la laïcité inscrite dans ses lois, la fille aînée de l’Eglise. Que je suis mauvaise langue, il ne s’agissait en fait que d’une visite de courtoisie, d’Etat à Etat et de chef d’Etat (la France) à chef d’Etat (le Vatican) ! Quoiqu’il en soit j’ai relevé un certain nombre d’affirmations importantes de notre chef d’Etat à cette occasion dont le Ministre de l’intérieur Manuel Vals devrait s’inspirer avant de partir en guerre contre les minorités spirituelles et de conviction (voir lettre de Janvier).

Voici donc quelques unes des déclarations de François Hollande:

      « J’ai rappelé que la laïcité de la République française garantit le respect de toutes les convictions et permet de vivre ensemble, avec les mêmes règles, avec les mêmes principes, qui valent pour tous les citoyens, et pour ceux qui résident dans notre pays. Et que la laïcité permet le débat avec tous les cultes, et avec l’Eglise catholique en particulier, dans le cadre d’une instance de dialogue qui se réunit annuellement, bientôt au printemps, qui est présidée par le Premier ministre, et qui aborde tous les sujets, y compris les plus graves, les plus lourds, qui intéressent toute notre société. Et  ce   débat   avec

l’Eglise catholique est possible, dans le plein respect de nos principes laïcs ». Ah ! Revoilà  la fille aînée de l’Eglise qui réapparaît quand même !

François Hollande affirme que « la France défend partout la liberté religieuse ».

       Une nouvelle fois, le président condamne les actes anti-religieux, mais sans les nommer toutefois.  François Hollande a assuré que « la France défendait partout la liberté religieuse », après sa rencontre avec le Pape François au Vatican. « La France défend partout la liberté religieuse ». « C’est la patrie de la liberté de conscience, de conviction. Elle défend cette liberté par rapport à tous les actes antireligieux qui peuvent être commis. Ca vaut pour toutes les religions, nous avons la même détermination contre tous les actes, sans distinction », a déclaré le président lors d’une déclaration devant la presse. Bon ! On verra !

Monsanto reçoit le “prix Nobel” de l’agriculture pour ses recherches sur les OGM (publié par bioalaune).

Cette année, le célèbre prix World Food Prize (prix mondial de l’alimentation) a été décerné à un scientifique de Monsanto, pour ses recherches sur les OGM. La biotechnologie végétale aurait permis de lutter contre la pauvreté et la faim dans le monde, en plus d’être une mode de culture durable. Ironique ? Hélas, non.

Voilà une histoire qui va en irriter certains. Le prix mondial de l’alimentation, souvent comparé à un prix Nobel pour la nourriture ou l’agriculture, a été décerné cette année à trois scientifiques cadres dans des entreprises chimiques, dont Robert Fraley, vice-président de Monsanto.

Le prix en question est décerné à des individus ou des organisations qui aident à réduire la faim dans le monde et apporte un effet positif et durable sur la nutrition. Ces trois scientifiques ont reçu le prix en raison de leur développement de la biotechnologie végétale moderne pour soutenir (parait-il) la sécurité alimentaire et une agriculture durable.

Robert Fraley partage le prix World Food Prize avec deux autres chimistes, avec lesquels il a mis au point, puis commercialement lancé, une méthode permettant d’implanter des gènes extérieurs dans une plante : les OGM. Pour un prix qui prétend honorer les hommes qui contribuent à une alimentation à la fois plus nutritive et durable dans le monde, l’objectif est raté sur les deux points. Explications…

Premièrement, les OGM ne créent, en aucun cas, un approvisionnement alimentaire plus nutritif ou durable. Vingt ans après la commercialisation de la première semence OGM aux États-Unis, presque tous sont limités à seulement deux types. Soit ils ont été développés pour résister à un herbicide spécifique, ou modifiés pour lutter contre les insectes. Bien que ces cultures se soient révélées rentables pour les entreprises qui les produisent, elles ont été coûteuses pour les agriculteurs qui les utilisent. Pour un grand nombre de ces agriculteurs, cette technologie aggrave la dépendance sur les semences achetées, les engrais et les produits chimiques. C’est un cercle sans fin.

Deuxièmement, en termes de durabilité, les OGM ne font rien pour réduire la dépendance du secteur agricole face aux combustibles fossiles, aux minéraux extraits et à l’eau. L’ensemble de ces ressources naturelles deviennent moins accessibles à mesure qu’elles deviennent plus rares.

Bien que les ingénieurs du génie génétique continuent à affirmer le potentiel nutritif et écologique des OGM, les experts restent dans le doute et soulignent les résultats positifs des méthodes d’agro-écologie et d’agriculture biologique. Ces dernières sont plus efficaces lors de situations dites “extrêmes”, en plus d’être moins énergétivores et moins émettrices de gaz à effet de serre.

D’une manière générale, les grandes institutions mondiales (comme les Nations Unies, l’Organisation Mondiale de la Santé, la Banque Mondiale, etc) et de nombreux corps scientifiques mettent régulièrement en avant les qualités principales des cultures biologiques. Le bio fournit des aliments de meilleure qualité nutritionnelle, améliore la santé des sols, favorise la biodiversité et rend aux agriculteurs leur indépendance économique.

En raison du modèle économique de Monsanto, qui consiste à revendre de nouvelles semences chaque année, les agriculteurs ne peuvent pas réutiliser les semences précédentes. Cela signifie qu’ils doivent acheter de nouvelles graines tous les ans, une pratique qui a rendu l’agriculture durable plus difficile qu’elle ne l’était dans le passé. Cette biotechnologie a augmenté la dépendance sur les semences coûteuses, les produits chimiques et les engrais. Ces produits sont d’un coût prohibitif pour les agriculteurs, en particulier ceux des pays en développement. Les OGM ne luttent donc pas contre la pauvreté dans le monde.

Créé par Norman Borlaug, leader de la révolution verte et lauréat du prix Nobel de la paix en 1970 pour ses travaux sur l’agriculture, le Prix Mondial de l’Alimentation a été pensé pour les particuliers ou les organisations qui s’efforcent d’éliminer la pauvreté et la faim dans le monde. Les précédents lauréats ont accompli un travail remarquable qui a aidé d’innombrables personnes dans le monde entier, mais le prix de cette année est une parodie et rappel l’influence de Monsanto, et plus généralement du système de l’argent.

TÉLÉCHARGER EN PDF

APPEL A COTISATIONS POUR l’ANNÉE 2014 :

      N’oubliez-pas de nous envoyer vos cotisations à l’Omnium pour l’année 2014 et de nous retourner la fiche d’inscription ci-jointe. La cotisation 2014 restera à 35 € comme les années passées, la cotisation de soutien à 50 € et les dons en fonction de vos possibilités pour ceux qui peuvent le faire. Merci à ceux qui y ont déjà pensé et à la générosité de certains d’entre vous et d’avance merci à tous.

Salut à tous et à bientôt

Jacques Dubreuil

BULLETIN D’ADHÉSION 2014 A L’OMNIUM DES LIBERTÉS.

 

     NOM :…………………………………..Prénom :…………………………………………  

     Adresse :…………………………………………………………………………………….

          ……………………………………………………………………………………………

     Tél :……………………………….. E.mail :………………………………………………..

   

      Cotisation à l’association :     35  euros.

      Cotisation de soutien :            50   euros.

      Don à l’association :……………..euros.

      Chèques libellés à l’Ordre de : Omnium des Libertés.

 

      Bulletin à renvoyer à : ASSOCIATION de L’OMNIUM des LIBERTES.

                                                 Le Pont du secret  – 35 380 – PAIMPONT. 

                                            Tél : 06 80 33 47 54 (portable de Jacques Dubreuil).

                                  E.mail : dubreuiljacques.omnium@orange.fr

{lang: 'fr'}
Share on Facebook