Miviludes : les rois de la diffamation et de l’amalgame sectaire

MIVILUDES : UN ORGANISME D’ÉTAT SPÉCIALISÉ DANS LA DIFFAMATION A L’ÉCHELON NATIONAL  ET DANS L’AMALGAME SECTAIRE :

La Miviludes vient de se payer une nième campagne diffamatoire dans tous les médias nationaux comme en témoigne l’article suivant paru en Bretagne dans le Télégramme de Nantes à Brest du 8 avril 2010. La Miviludes nous a habitué à ces diffamations qui frisent souvent la dénonciation calomnieuse. Dirigée par un personnage douteux et cynique en la personne de Georges Fenech, elle n’en est pas à son coup d’essai. Il y a quelques années Fenech avait essayé de faire passer un message classique des anciens inquisiteurs : les sectes sont très dangereuses pour les enfants (pédophiles et incestueuses). Il prétendait qu’il y avait 80000 enfants en danger dans les sectes (c’est-à-dire tous les enfants des membres sans exception) et il demandait l’application de mesures judiciaires contre les familles. La commission parlementaire réunie à cet effet a été désavouée par les représentants des différents ministères qui ont conclu à un faux problème : 8 affaires signalées sans suite dans les mouvements dits sectaires (c’est-à-dire sur 400000 français environ) alors que, par comparaison, une enquête IPSOS pour l’association internationale des victimes de l’inceste (AIVI) estime que environ 2 millions de français auraient été victimes d’inceste dans leur milieu familial ou autre. Les familles françaises et certaines institutions publiques ou privées sont donc beaucoup plus à surveiller dans ce sens que  les sectes. Dommage encore pour Fenech, mais la secte qui fait la une des journaux en ce moment pour des affaires de pédophilie un peu partout dans le monde, c’est la sienne, c’est-à-dire l’église catholique. Je ne porte pas de jugement sur la misère sexuelle des français et des prêtres dans l’Eglise catholique, je la déplore tout simplement en tant qu’homme et en tant que chrétien mais que Fenech essaye de recourir aux vieilles recettes qui ont mis le feu jadis aux bûchers de l’inquisition, cela m’interpelle beaucoup.

Plus récemment la Miviludes, en 2008, a voulu faire croire en un déferlement du satanisme en France. Il y aurait eu 25000 adeptes en contact avec des groupes sataniques en France. Dans ce cas-là aussi, la Miviludes a été prise en flagrant délit d’amalgame tout en abreuvant l’opinion publique française de la vieille peur du satanisme, vieil épouvantail là-aussi de l’inquisition  médiévale toujours en vogue dans un bon nombre de nos petits cerveaux.

Propos de David Bisson, chercheur à l’Université Rennes 1, Ouest-France du 3 avril 2008 :

«  Il semble que la Miviludes fasse des amalgames, qu’elle prenne en compte les amateurs de Rock métal, de culture gothique ou de jeu de rôle. Qu’elle confonde l’imaginaire satanique et le satanisme. Il n’y a pas d’organisation implantée en France et le nombre de personnes affiliées aux organisations américaines ne dépasserait pas la dizaine ».

Pour revenir à la dernière diffamation en date elle concerne cette fois-là non plus le satanisme qui n’a pas « marché » mais le Chamanisme, religion très ancienne dans de nombreux pays. Le chamanisme serait dangereux et les praticiens du Chamanisme dangereux et pourvoyeurs de drogues en plus ! Les régimes pauvres en protéines seraient dangereux pour la santé et inefficaces dans la lutte contre le cancer alors même que des chercheurs du CNRS de Rennes testent, à l’heure actuelle, un régime appauvri en polyamines (protéines) dans le but de freiner la prolifération des cellules cancéreuses avides de ce type de protéines autant que d’hormones.

L’amalgame s’étend ensuite aux plantes et aux compléments alimentaires et à toute la profession commerciale de ces produits dans la mesure où le chiffre d’affaire cité (1 milliard d’euros) est le chiffre actuel de toute la profession. Fenech voudrait donc mettre de l’ordre dans ce commerce qui serait illicite à ses yeux alors même qu’il sait parfaitement qu’aucun produit de ce genre n’est vendu en France sans l’autorisation de mise sur le marché de l’AFSSAPS (association française de sécurité sanitaire des produits de santé). Une fois de plus nous avons affaire à une diffamation portant, cette fois-ci, préjudice à une profession à laquelle j’appartiens au profit probablement des intérêts de l’industrie pharmaceutique dont monsieur Fenech est partisan zélé, pour ne pas dire un commis voyageur comme certains des membres du gouvernement Sarkozy. Fenech est aussi engagé dans une association de défense des OGM (Momagri créé par Limagrain et Mosanto) pour ceux d’entre-vous qui l’ignorent. Cette-fois-ci nous allons donc examiner par quels moyens juridiques nous allons pouvoir accrocher la Miviludes car il y a, dans ce cas, un préjudice chiffrable. La Miviludes est un faux défenseur des intérêts des français qui fait usage de faux pour défendre les intérêts du lobby agricole international, du lobby pharmaceutique et des adeptes de l’Ordre des Médecins.

Miviludes ordre des médecins

Miviludes ordre des médecins

{lang: 'fr'}
Share on Facebook